Les collectivités sur internet Episode 4 : Le dialogue citoyen

Quatrième billet de notre série consacrée aux collectivités sur internet. Aujourd’hui nous abordons le dialogue citoyen.

L’ utilisation du web pour le débat citoyen revêt plusieurs démarches : celle qui consiste à informer les citoyens sur la manière dont ils peuvent participer à la vie de leur collectivité, celle qui consiste à les faire participer en ligne à l’aide des outils du 2.0, celle qui consiste à communiquer sur l’avancement des débats et ce qu’il en ressort. De la simple boîte mail à la plateforme de discussions, un large panel d’outils est aujourd’hui à la disposition des collectivités pour développer le dialogue avec les citoyens. Voici quelques exemples d’usages qui nous paraissent intéressants.

La plateforme de discussion dédiée à un sujet : l’exemple de Plaine Commune

La communauté d’agglomération de Plaine Commune a mis en place un espace dédié au dialogue sur la propreté.  Cet espace propose aux habitants  de faire des propositions ou des commentaires sous forme de contributions. Les autres participants peuvent alors réagir aux contributions en votant pour elles, en les commentant ou en les partageant sur les réseaux sociaux. La discussion est mise en scène avec la mise en avant des dernières contributions et des contributions les plus commentées.

Par ailleurs, cet espace permet à la collectivité de promouvoir son action dans le domaine de la propreté auprès des internautes qui s’intéressent au sujet : présentations des services proposés, éditorial de l’élu en charge des questions de propreté, reportages, etc.

Plateforme d’appel à suggestions d’évolutions localisées : l’exemple de Laval

La plateforme de la ville de Laval permet aux citoyens de proposer des évolutions localisées sur leur territoire. Les autres citoyens peuvent alors donner leur avis en votant pour (ou contre) ces propositions, ou discuter de ces propositions via un système de commentaires. La phase de concertation est maintenant terminée mais les contributions sont toujours consultables. La plateforme se présente sous forme de carte, ce qui permet aux internautes de voir rapidement les propositions qui concernent leur quartier.

Espace de concertation : l’exemple de la communauté urbaine de bordeaux.

L’espace de dialogue de la communauté urbaine de Bordeaux se diffère des deux exemples précédents par son côté pérenne et multi-thématique. Alors que la plateforme de Plaine Commune est centrée sur la propreté, celle de la CUB porte sur l’ensemble des concertations menées par la collectivité. Alors que Laval a proposé un espace temporaire pour discuter du Laval de 2021, celui de la CUB est destiné à perdurer. Ici, la plateforme héberge plusieurs concertations. Mais celles-ci sont tout de même cadrées. Chaque débat est lié à une concertation menée (également hors ligne) par la collectivité. Celui-ci est introduit par une page de présentation. Ce n’est qu’une fois être passé sur cette page que l’internaute peut poster une contribution. Enfin le forum est clôturé une fois la phase de concertation terminée.

Espace de dialogue sur Facebook : l’exemple de la région PACA

Autre exemple d’espace de dialogue, mais sur Facebook cette fois : l’espace de concertation de la région PACA sur la transition énergétique. La région a choisi de fonder le volet en ligne de sa concertation sur les réseaux sociaux. Même si la page Facebook s’adosse à un site internet, celui-ci vise surtout à informer sur les modes de participations au débat, à savoir les réunions physiques et les comptes sur les médias sociaux. La démarche a l’avantage d’être beaucoup plus facile à mettre en œuvre techniquement qu’une plateforme spécifique. L’autre avantage est de se positionner là où beaucoup d’internautes ont déjà un compte. L’inconvénient majeur est que ceux qui n’ont pas de compte Facebook ne pourront pas apporter de contributions ni commenter celles des autres. Et pour participer, ils devront se reporter sur les autres médias sociaux sur lequel le débat est présent mais qui sont beaucoup moins adaptées à la discussion en groupe. Ou envoyer un mail à l’adresse prévue à cet effet.

Chat avec les élus : l’exemple du CG de l’Allier

Le conseil général de l’Allier a mis en place, entre 2009 et 2011, une série de chats avec différents élus. Ceux-ci sont encore consultables en ligne. La pratique du chat avec le maire est assez courante. Cependant l’exemple de l’Allier nous a paru intéressant car les chats ont été faits avec différents élus sur des problématiques dont ils avaient la charge. Cette diversification permet, au-delà de la participation des citoyens, de leur donner une visibilité sur l’action des élus.

Lecko propose désormais une offre dédiée pour conseiller les collectivités sur leur stratégie web. Structurée autour des 6 axes présentés ici, elle vise à sensibiliser et dynamiser l’ensemble des acteurs pour tracer et mettre en œuvre une stratégie web pertinente.

Les autres billets de cette série :

 

 

4 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *