Le blog des consultants Lecko

Les 3 enjeux des éditeurs français de solutions collaboratives face à Microsoft et Google

Image : Evaluation des solutions collaboratives — Etude Lecko Tome 10 — Janv 2018

Le salon Intranet et Réseaux Sociaux d’Entreprise aura lieu cette semaine et sera l’occasion de faire le point sur les offres et visions de chacun. Face à l’écosystème français les leaders Microsoft et Google ont une offre de plus en plus aboutie, les entreprises achètent in fine des solutions peu intégrées et 67% des collaborateurs utilisent occasionnellement ou régulièrement des solutions non proposées par leur entreprise.

Sans y aller par 4 chemins, le match face aux géants américains ne tourne pas à leur faveur. Ce n’est pas qu’une question d’offre logicielle et les raisons sont plus structurelles et anciennes qu’ils n’y paraissent.

Aujourd’hui, les solutions intégrées n’apportent plus l’avantage fonctionnel qui justifiait un surcoût.

Nous mesurons cette évolution chaque année depuis 10 ans. « Intégrer » signifie utiliser la boite à outil technologique d’un éditeur pour façonner une solution sur-mesure à son client. Cela prend du temps et coûte de l’argent. En terme de résultat, l’expérience d’utilisation n’est plus au niveau des standards des services grands publics. Il faut comprendre qu’il est impossible de réussir du 1er coup une application lorsqu’en investissant dans une « version » unique les géants du Cloud les optimisent en analysant les comportements effectifs de leurs utilisateurs. Ensuite l’atout d’être installée sur l’insfrastructure cliente pour offrir un niveau d’intégration avec l’environnement de travail et les applications métiers devient un handicap avec la migration de la messagerie, communication et bureautique dans le Cloud.

Deux conceptions du marché qui s’affrontent en silence

Pour soutenir le mouvement de la transformation digitale, les géants américains (Slack, Trello, Box, Google ou Facebook) proposent aux utilisateurs des solutions primaires mais plus simples d’accès et d’utilisation que les offres d’entreprises classiques pour les amener petit à petit vers des usages plus matures. Microsoft fait sa révolution depuis 3 ans, passant de l’éditeur de Sharepoint à celui d’une plateforme SaaS O365 reprenant les clefs de réussites des pure-players du Cloud ; et cette stratégie paie.

Les éditeurs traditionnels se sont-eux adressés aux directions d’entreprise et ont répondu à leur envie de cohérence, de contrôle, de structuration pour insérer progressivement de la transversalité et de la déconcentration.

Finalement, les faibles coûts et l’adhésion des utilisateurs l’emportent sur des orientations d’entreprises qui sont devenues porteuses des conservatismes et non de la volonté d’impulser un « travailler autrement ».

Ce mouvement conduit comme nous l’avons montré dans notre dernier état de l’art à l’émergence de solutions directement choisies par les collaborateurs sans attendre l’avis de leur DSI. Ces derniers parlent de « Shadow IT », nous y voyons une vraie légitimité et préférons y voir un nouveau levier pour stimuler le changement et parler “d’Alternative IT”.

Aujourd’hui, force est de constater que les entreprises n’ont pas investi suffisamment pour socialiser largement leurs processus. Les nouveaux usages restent localisés au sein de l’entreprise et même si cela tracte la transformation interne, cela doit s’articuler avec les solutions transversales. Pour les entreprises, il devient urgent de pousser Microsoft et Google à être vraiment interopérables. Les éditeurs français, voués à fournir un service à forte valeur ajoutée pour se différencier, doivent répondre à 3 enjeux majeurs :

  • Comment créer plus de valeur (d’usages) que les solutions Cloud mondiales ?
  • Comment offrir des alternatives à la captivité des 2 leaders sans avoir une offre dégradée ?
  • Comment s’adapter à l’émergence de l’Alternative IT ?

Cette année, Lecko a choisi de s’investir sur d’autres événements, mais nous serons de tout coeur avec ces entrepreneurs que nous apprécions.

De notre côté, nous vous donnons rendez-vous le 4 et 5 avril à Barcelone à l’EBG et le 10 avril au LID 2018 : une Master Class unique pour les acteurs de la transformation interne. Nous réunissons nos clients et avons invité des speakers qu’on a rarement l’occasion d’entendre à Paris : Evernote, Trello, Steelcase notamment. Nous parlerons « collaboration » avec l’angle digital, aménagement des espaces et intrapreunariat.

Arnaud Rayrole

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.