Vers l’entreprise super-intelligente : retour sur IBM Connect 2014

IBM Connect est une énorme conférence, regroupant 5000 à 6000 participants, dans 3 hotels situés à proximité des parcs Disney à Orlando, 10 tracks, environ 15 sessions en parallèle à un instant donné.
La plupart des conférences tournent autour de sujets IT (infrastructure, Cloud, plateformes Notes, WPS, …) ou IS (développement d’applications, …) mais finalement, en ce qui concerne le business, les clients, tout tourne autour d’UN sujet. Le graal tant recherché c’est  :
  • La transformation digitale
ou dit autrement :
  • Le Social Business (terme beaucoup plus usité ici que Entreprise 2.0)
ou si vous préférez :
  • L’entreprise super-intelligente (traduction tout à fait personnelle de « Smarter Enterprise » – « entreprise intelligente » laisserait entendre que jusqu’à présent les entreprises ne l’étaient pas  … en tout cas le terme est plus usité qu’intelligence collective – ah pourquoi a t’on besoin de toujours inventer de nouveaux termes pour ne pas paraître has been … ceci dit l’entreprise super intelligente, c’est plus qu’une entreprise qui sait utiliser l’intelligence collective …)
En tout cas, tous ces termes se recoupent et procèdent finalement d’à peu près la même chose. C’est le sujet de l’époque, c’est l’enjeu transversal à chaque entreprise et commun à toutes. Et bien sûr IBM met les moyens sur ce terrain. C’est compréhensible : cela concerne potentiellement tous les employés de toutes les entreprises …
Bon, mais qu’est-ce qu’un entreprise intelligente  ?
  • C’est une entreprise centrée sur ses clients (« Client-centric »). Une entreprise qui connait ses clients, qui les implique dans la conception des produits et services, qui réagit à ses demandes, et même anticipe ses comportements
  • C’est une entreprise qui sait compiler, dispatcher et digérer des énormes volumes de données, tout en faisant un tout cohérent, pertinent et accessible à partir de ce volume, de cette variété, de cette hétérogénéité. Dans le but de prendre des décisions rapides, factuelles et éclairées (fact-based decisions).
  • Une entreprise qui sait tisser des liens plus profonds avec ces clients et entre ses employés, de manière à inventer de nouvelles manières de créer de la valeur (innover dans les produits ou les processus, devenir ambassadeur, …).
  • Une entreprise capable d’être en constante adaptation aux changements des marchés (concurrents, partenaires, business models, …) et de l’environnement (réglementations, technologies, …).
Les axes de développement pour se rapprocher du Graal 
  • La mobilité. Plus que le anywhere anytime anydevice, les usages mobiles permettent de nouvelles manières de travailler, de se déplacer, et permettent d’offrir de nouveaux services (pas seulement adapter les services existants).
  • Le Social Business, avec les clients, les partenaires et entre employés. IBM identifie 7 principaux champs d’application du social business :
  1. Customer engagement
  2. Innovation (with employees)
  3. Recruiting and on-boarding
  4. Supply Chain
  5. Mergers and acquisitions
  6. Workplace and public safety
  7. Expertise and knowledge
  • Le Big Data, et les Analytics, of course.
Pour améliorer et accélérer les prises de décisions
Pour mieux connaitre les clients, prédire leur comportements
Pour améliorer les prévisions de vente
  • Cloud computing, un « enabler » mais qui permet aussi de nouveaux business models …
Sans oublier 2 tendances importantes sous-jacentes à tout cela :
  • De l’importance du design et de l’ergonomie : IBM emploie 300 designers et va en recruter 200 supplémentaires. Pour designer des produits fluides, interopérables , concevoir de nouveaux services et aider ses clients à faire de même. Dernier exemple en date : avec Mail Next, IBM tente de reinventer le mail …
  • La gamification : utiliser les jeux (simulations, combats, mises en situation, jeux de rôle, …) pour éduquer, recruter et surtout : changer les comportements !

 

Prochaine étape : l‘Enterprise 2.0 Summit, Mardi 11 et Mercredi 12 Fév. Nous reparlerons de ces tendances et de l’étude Lecko RSE Tome 6.

 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *