En direct du salon – la clôture

Au programme de ce dernier jour du salon sur l’intranet et le travail collaboratif, nous avons pu passer en revue l’organisation de l’information, son accès via les moteurs de recherche et enfin  l’intranet participatif ou réseaux sociaux.

La 1ère table ronde a permis d’aborder les nouveaux modèles d’organisation de l’information, confirmant un gain de maturité : l’intranet se préoccupe désormais de répondre aux besoins de l’utilisateur. Dans leur mode d’expression, les intervenants ont eu comme préoccupation première de simplifier leur discours à la frontière entre la technologie et le contenu et de se mettre à niveau de leur auditoire : le story telling a de beaux jours devant lui puisqu’ainsi John a pu se rendre à vélo sur tous les sites clients !

L’ouverture sur les réseaux sociaux participait de la même volonté : les réseaux sociaux d’entreprise sont une déclinaison de la simplification dans la mesure où ces nouveaux outils connaissent un vif succès dans la sphère privée. Les gestionnaires de l’information ont pour prochaine mission d’être en mesure de faire face à la complexité cachée des réseaux sociaux à savoir : comment gérer la double identité privée et professionnel d’un internaute lorsque la sphère d’une entreprise s’étend chaque jour un peu plus.

La table ronde sur l’accès à l’information et les moteurs de recherche a fait le même constat d’un bouleversement des modèles avec le web 2.0. Les moteurs de recherche obéissent à la même révolution : ils doivent s’adapter à un nouveau prisme replaçant l’utilisateur au cœur du système.

La table ronde sur l’intranet participatif a permis de faire un point sur les atouts, grâce à des illustrations concrètes et originales d’espace participatif impliquant dans le cas de Auchan des responsables de rayon poissonneries ; mais aussi sur l’inévitabilité de mettre en place un espace participatif pour l’entreprise. A croire que la motivation sans cesse constaté défaillante de la Direction générale dans l’organisation ne peut être que contrainte et forcée de développer son identité numérique, qui aujourd’hui se capitalise sur le net : intranet ET extranet.

Comme hier, on a pu constater un parallèle étonnamment conforme entre le propos et le mode d’expression des intervenants :
La première table ronde sur la gestion de l’information avait pour message la volonté de simplifier l’accès à l’information, de même que les intervenants ont constamment été soucieux de simplifier leur propos et se mettre à niveau de leur auditoire.

De même, la table ronde louant la participation dans l’organisation s’est bien illustrée dans la forme puisque l’on a pu apprécier une bonne circulation de l’information entre les intervenants, un échange soutenu et une écoute de bonne qualité.

Des tables rondes,  au final très intéressantes, ont permis de dresser un large panorama de l’intranet et du travail collaboratif de demain. Les auditeurs, pourtant aguerris aux TIC puisque présents sur ce salon ont également permis de remettre les pieds sur terre à tous ces experts, parfois trop en avance sur la vie quotidienne des entreprises.

—————–

Delphine Wintenberger, consultante éditoriale et auteur du blog sur les espaces  de dialogue participatifs blog.sigiriya.fr a joué le reporter pour Useo au Salon Intranet au Cnit

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *