Un exemple réussi de co-production de politique publique

L’appel à contribution est une pratique en vogue sur le net. Elle a de nombreux mérites à son usage : permettre aux internautes de s’exprimer, tester, valider un projet, l’amender, observer les réactions. La direction de la modernisation de l’Etat, actuellement dans un contexte de réflexions, a récemment présentée le site de centralisation des démarches en ligne Mon.service-public.fr.

Dans le cadre du lancement de ce site, les administrés sont invités à donner leur avis et faire des propositions de simplification administrative. Dans sa présentation, Nicolas CONSO, chef du service innovation au sein du ministère, a expliqué lors du forum mondial sur la e-democratie que 15 mesures seraient issues de l’analyse des améliorations souhaitées et proposées par les internautes sur le site ensemble.simplifions.fr

ensemble-simplifions

L’objectif affiché est d’adapter une réforme  à partir d’un travail collaboratif entre les administrés et l’administration en charge de la modernisation des services publics. Cette collaboration pousse un peu plus en avant les démarches traditionnelles de consultation, ou de recueils de témoignages qui fleurissent ici ou là sur la toile.

Ici, il s’agit bien de démarche collaborative et de co-production de règles de simplification administrative. La finalité de l’enquête est présentée comme un des premiers arguments à la participation. Puisque la finalité de la réforme devra permettre aux personnes répondant à l’invitation, à savoir les internautes, de voir leurs démarches futures simplifiées. Les internautes sont en effet partie prenante à l’objectif de simplification administrative.

La bonne participation à la concertation tient à plusieurs éléments :

  • une question inscrite dans une démarche : aidez nous à définir des procédures de simplification administrative
  • une démarche répondant à un besoin des internautes et des administrés : chacun d’entre nous souhaite alléger ses formalités administratives
  • un objectif simple et affiché : rédiger 15 mesures que retiendra l’administration et qui feront l’objet d’une simplification

Les internautes sont des individus informés et critiques. Ils sont de plus en plus intéressés pour participer à des démarches collaboratives lorsqu’on les met à contributions. A condition, que la démarche soit honnête et sans sous-entendus et que l’utilité de la concertation ne soit pas de façade.

Simplifions l’administation.fr en est une bonne illustration.

Liens :

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] Un exemple réussi de co-production de politique publique blog.useo.net/2009/11/un-exemple-reussi-de-co-production-de-politique-publique – view page – cached L’appel à contribution est une pratique en vogue sur le net. Elle a de nombreux mérites à son usage : permettre aux internautes de s’exprimer, tester, valider un projet, l’amender, observer… Read moreL’appel à contribution est une pratique en vogue sur le net. Elle a de nombreux mérites à son usage : permettre aux internautes de s’exprimer, tester, valider un projet, l’amender, observer les réactions. La direction de la modernisation de l’Etat, actuellement dans un contexte de réflexions, a récemment présentée le site de centralisation des démarches en ligne Read less […]

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *