Lecko publie une étude sur l’e-administration en France

Selon une étude  récente de la Caisse des dépôts, près de 90% des Français ont déjà effectué une démarche en ligne et 80% d’entre eux ont confiance en l’administration électronique. Le terrain est donc favorable à la mise en place des e-services. Beaucoup d’administrés considèrent même que leur collectivité est en retard sur ces sujets et ne comprennent pas de ne pas pouvoir payer la cantine scolaire en ligne ou de ne pas pouvoir signaler un problème de voirie sur le site de leur mairie.

Face à ce constat, les collectivités se mobilisent depuis quelques années pour dématérialiser leurs services et faciliter la vie de leurs administrés. Lecko a donc voulu faire un état des lieux de l’e-administration en France. Pour cela, nous nous sommes appuyés sur l’étude des 25 plus grandes villes de France. Pour chaque ville nous avons étudié 18 services liés à l’état civil, la petite enfance, la voirie, les loisirs et le social. Pour chaque service nous avons étudié le niveau de dématérialisation, de la simple information sur la démarche jusqu’à la gestion intégrale du service en ligne (demande, suivi, réponse, paiement…).


Les niveaux de dématérialisation des services

Cette analyse nous a permis de mettre en exergue les grandes tendances (thématiques privilégiées par les collectivités, mise en valeur des services, place faite aux e-services dans l’offre web des collectivités…) et les principales innovations en termes d’e-administration

Par ailleurs nous avions réalisé une première analyse de ce type en 2010. Ce qui nous a permis d’identifier les principales évolutions de l’e-administration au cours de ces dernières années.

Evolution des e-services depuis 2010

L’étude comprend également les principales recommandations de Lecko pour la mise en place d’e-services. Ces recommandations s’appuient sur l’expérience de Lecko en matière d’e-services et d’usage des nouvelles technologies.

Mais le développement de l’administration électronique ne se limite pas à la mise en place de nouveaux services. Les citoyens sont de plus en plus en attente de transparence, de réactivité de la part de leur administration, et de participation à la vie de leur collectivité. L’étude propose donc des pistes de transition vers l’administration 2.0, à travers le dialogue en ligne, le web mobile, l’open data…

Ce document constitue le premier tome de notre étude sur l’administration en France. Il sera suivi au printemps par un deuxième tome consacré aux enjeux (stratégiques, techniques, juridiques et organisationnels) et usages liés aux e-services.

Télécharger l’étude

 

3 réponses

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] Blog Lecko – 17 janvier 2014  […]

  2. […] Selon une étude récente de la Caisse des dépôts, près de 90% des Français ont déjà effectué une démarche en ligne et 80% d’entre eux ont confiance en l’administration électronique. Le terrain est donc favorable à la mise en place des e-services. Beaucoup d’administrés considèrent même que leur collectivité est en retard sur ces sujets et ne comprennent pas de ne pas pouvoir payer la cantine scolaire en ligne ou de ne pas pouvoir signaler un problème de voirie sur le site de leur mairie.  […]

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *