Lecko à la conférence LeWeb Paris’12 – Partie 2 : Innovations mobiles et changements internes

Pour ce 2ème billet de Lecko sur LeWeb Paris’12, c’est la mobilité qui est à l’honneur. Malgré une thématique tournée vers l’Internet des objets, la place occupée par les mobiles fût prédominante tout au long des 3 jours de conférence…cela méritait donc un petit billet !

Windows 8 tente de tirer son épingle du jeu en misant sur le multiple devices. Steven Guggenheimer, Vice-Président de Microsoft est venu présenter, le mardi, les forces de son système d’exploitation, à commencer par l’adaptabilité des applications développées pour Windows 8 : toute application créée est consultable sur mobile, tablette et ordinateur.

Une possibilité que n’offre pas iOS et qu’Androïd ne couvre que dans une faible mesure comparé à Microsoft (rappelons que 90% des PC du monde entier sont sous Windows) et sur laquelle la firme compte s’appuyer pour rattraper son retard sur les marché des appareils mobiles. Soulignons que Nokia, HTC et Samsung équipent déjà leurs appareils de Windows 8 et que cela est plutôt concluant !

Guggenheimer a également rappelé le degré de personnalisation important inhérent à Windows 8 : chaque interface est unique et offre à l’utilisateur une expérience personnalisée (structuration en widgets que l’on sélectionne). Un positionnement intéressant qui ouvre de belles perspectives à Microsoft…pour autant Windows 8 arrivera-t-il à réellement concurrencer iOS et Android ?

C’est peut-être au sein du monde de l’entreprise que Microsoft arrivera le mieux à se démarquer : en effet, la déclinaison de Windows 8 à une multitude d’environnements est un bon moyen d’homogénéiser les pratiques et de fournir aux collaborateurs des outils accessibles de n’importe quel type d’appareil. Reste qu’une telle approche se heurte à l’engouement de plus en plus important pour le BYOD et à un niveau d’investissement élevé que peu d’entreprises peuvent se permettre.

Toujours dans le thème de la mobilité, David Marcus (CEO de PayPal) a profité de la conférence pour évoquer le « boom » mobile sur lequel mise les grandes sociétés du web et notamment PayPal (le géant du paiement en ligne a cette année atteint les 10 milliards de $ de volume de transactions).

Marcus souligne ainsi la place prédominante du mobile au sein des stratégies des grandes entreprises du web et dresse les grandes lignes de ce que seront nos téléphones et tablettes dans les années à venir : moyens de paiement, moyens de commander à distance différents objets (lampes, verrous, chauffage, etc…), supports d’échanges, etc…

Un rappel de plus de la place que sont amenés à prendre les appareils mobiles dans les mois ou années à venir. Pour les entreprises, les changements potentiels induits sont nombreux :

  • Les éditeurs risquent de se positionner sur ces nouveaux canaux de communication et de collaboration
  • En devenant toujours plus fonctionnels les mobiles et tablettes risquent de devenir des alternatives sollicitées aux ordinateurs
  • L’engouement des mobinautes pour les applications risque de conduire à la cohabitation de plusieurs outils de communication et de collaboration
  • Le développement des usages  mobiles risque de conduire à une transformation des modes de travail et notamment à une demande pour le télétravail plus importante.

 

En marge d’une évolution des pratiques commerciales due à l’apparition de nouveaux canaux de paiement et de communication, la mobilité est donc également un vecteur potentiel de changements internes. Des évolutions à suivre… !

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *