Lecko à la conférence LeWeb Paris’12 – Partie 1 : Innovations et évolution des usages

Lecko participait cette année à la conférence LeWeb Paris. Structurés autour du thème de l’Internet des objets, ces 3 jours ont été une nouvelle fois l’occasion pour les grandes entreprises du web de dévoiler leurs nouveautés et de nous éclairer sur leurs stratégies pour les années à venir. Voici un résumé des innovations présentées par Evernote, Dropbox et Facebook et quelques pistes de réflexion sur les évolutions d’usages qu’elles impliquent.

Evernote développe une offre Business. C’est lors de son intervention que Phil Libin a officiellement lancé la version Business d’Evernote. Une version à 10$ par mois et par compte qui offre davantage de fonctionnalités de partage et une possibilité de gestion centralisée. En d’autres termes, il sera possible pour un utilisateur sélectionné d’attribuer des droits d’accès aux notes ou encore d’ajouter des participants à la rédaction d’une note. La création d’une librairie agrégeant les notes autour de thèmes et/ou projets vient renforcer ce positionnement collaboratif de l’application.

En développant les fonctionnalités de son application, Evernote s’attaque officiellement aux entreprises. Une illustration de l’évolution des offres d’amélioration de la productivité personnelle où les utilisateurs deviennent petit à petit des points d’entrée vers le marché professionnel. Evernote rappelle ainsi aux éditeurs qu’il existe des alternatives à un passage par les DSI pour se faire une place au sein des entreprises.

Il est également intéressant de s’interroger sur l’impact qu’aura cette offre Business sur d’autres outils. Si jusqu’à aujourd’hui les notes étaient partagées par mail, désormais, c’est l’application qui s’en charge. Un nouveau canal de réduction des flux de mails est donc en train d’émerger. La question d’un conflit entre Evernote et les espaces projets de plateformes telles que les RSE où les intranets se pose également : beaucoup moins coûteuse, facile à prendre en main et accessible depuis tous les terminaux, Evernote représente désormais une vraie alternative à ces outils.

Dropbox atteint les 100 millions d’utilisateurs et le milliard de téléchargements quotidiens. Malgré une multitude d’offres de stockage en ligne, Dropbox a réussi à tirer son épingle du jeu et est aujourd’hui incontournable. Une solution qui à d’abord séduit les particuliers avant d’être prisée des petites entreprises. Pour les fondateurs, ce succès découle de la possibilité offerte d’utiliser Dropbox gratuitement et de la simplicité de l’outil. Une réussite et une stratégie qui ne sont pas sans rappeler le cas Evernote ou encore celui de Google avec Drive, et qui confirme l’approche utilisateurs qu’adopte un nombre croissant d’éditeurs.

Cet engouement pour le stockage en ligne rappelle aussi les enjeux induits en termes de sécurité des données. En faisant leur apparition au sein des entreprises, les plateformes de Cloud s’ouvrent en effet à des données stratégiques et à diverses problématiques : conservation des données d’un collaborateur suite à son départ de l’entreprise, accès aux fichiers depuis l’externe, accès depuis des terminaux mobiles, etc…

Pour les DSI le défi est soit de trouver le moyen de contrôler les données stockées par leurs collaborateurs, soit de leur proposer une alternative sécurisée sur laquelle elles auraient la main. Un défi sur lequel il convient de se pencher rapidement étant donné le succès rencontré par le Cloud.

Facebook vient taquiner le SMS. La célèbre fonctionnalité Messenger sera bientôt disponible sur mobile indépendamment du réseau social et sera utilisable sans qu’il soit nécessaire de se créer un compte en ligne. Facebook souhaite en effet développer un système de souscription et d’authentification basé sur les numéros de téléphone. Derrière cette évolution se dresse le constat suivant : « 6% des adolescents utilisent quotidiennement l’e-mail alors qu’ils sont 63% à utiliser quotidiennement les sms » (Peter Deng). Facebook souhaite donc profiter du développement de la 4G pour permettre aux mobinautes de discuter en instantané avec leur réseau (un peu à la manière de BlackBerry Messenger). Peter Deng a également profité de la conférence pour rappeler qu’aujourd’hui Facebook est définitivement tourné vers le mobile : « nos innovations sont d’abord dédiées au mobile avant de migrer vers le site ».

En plus de nous rappeler que la mobilité est aujourd’hui un élément majeur des stratégies web des grandes entreprises, cette évolution du service de chat de Facebook souligne un manque d’intérêt des jeunes générations pour le mail. Bien que l’on soit encore loin du zéro mail tant de fois annoncé (la collaboration au sein des entreprises reste majoritairement basée sur les mails et des innovations telles que l’intégration de Drive à Gmail risque de pérenniser ces pratiques), la génération « Z » semble se détacher de ce canal de communication et amorce son déclin.

L’innovation annoncée par Deng pose également la question du développement de services de discussion instantanée sur les terminaux professionnels. Si Google Talk existe déjà, la solution est peu répandue au sein des entreprises. Ainsi, si la solution de Facebook convainc les utilisateurs, il y a fort à parier que cette pratique fera son arrivée dans les entreprises dans les mois où années à venir…un sujet à suivre !

Gestion de projet, sécurité des données, mobilité, discussion instantanée…les innovations dévoilées par les grands du web sont riches en enjeux pour les entreprises. Un nouveau type de collaborateur, toujours plus connecté, émerge et de nouvelles attentes sont en passe d’être formulées. LeWeb est donc un bon rappel des changements en cours au sein de nos sociétés et ouvre la voix à de nombreuses réflexions sur l’évolution de nos modes de communication et de diffusion de l’information.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *