La recherche sémantique, quelles transformations pour l’entreprise et le web ?

L’idée de ce billet m’est venue après avoir assisté à une table ronde très intéressante sur le Web Sémantique lors du salon intranet et travail collaboratif 2012. Etaient présents :

  • Fabrice LACROIX, Président, CYO
  • Fadi-Pierre SINGER, Responsable commercial, SILVERPEAS
  • Gregory GREFENSTETTE, Chief Science Officer, EXALEAD
  • Daniel MAYER, VP Corporate Marketing, TEMIS

La table ronde était animée par Pascal Minguet Journaliste TMHC.

N’étant pas du tout expert sur le sujet, j’ai voulu en apprendre davantage sur ce que beaucoup de personnes voient, depuis déjà quelques années, comme étant la prochaine révolution internet.

La documentaliste qui a réponse à tout

Avant cette conférence ma vision sur la recherche sémantique était la suivante : On pose une question précise dans un moteur de recherche, par exemple : « Quel est le pourcentage d’habitants de Paris dont l’âge est inférieur à 25 ans ? » et le moteur de recherche répond « 22 % ». Le concept paraît simple, mais jusqu’à présent je n’avais pas imaginé tous les changements que cela pouvait apporter en termes d’usages et de possibilités.

Aujourd’hui un moteur de recherche se borne simplement à indexer des pages de contenus et des documents. On tape une requête et ce dernier recherche les contenus correspondants les plus pertinents. Il ne cherche pas la réponse à ma question, mais seulement des pages sur lesquelles je pourrais trouver la réponse à ma question. J’ai encore un effort intellectuel à fournir, celui de lire la page, et de trouver les éléments qui m’intéressent. C’est un peu comme aller à la bibliothèque et demander à une documentaliste : « Quelle est l’année de naissance de Platon ? ». Dans la plupart des cas, cette dernière vous conseillera un ou plusieurs ouvrages sur Platon, mais aura beaucoup plus de mal à vous donner la réponse exacte.

Maintenant admettons que vous soyez dans une bibliothèque où la documentaliste est capable de répondre à chacune de vos questions. Cela ne transformerait-il pas votre rapport aux livres et à la connaissance ? Que devient-la mise en valeur de l’individu qui apporte la connaissance (c’est-à-dire de l’auteur) ?

Bien entendu vous continueriez toujours à lire des livres, car vous préférerez naviguer au travers des connaissances via un cheminement logique et linéaire. Par exemple vous n’allez pas apprendre l’histoire de la Grèce antique en posant une multitude de questions à votre documentaliste. Mais vous prendrez un livre, que vous lirez de bout en bout, car votre cerveau a besoin de structurer les informations que vous êtes en train d’absorber.

Une complémentarité avec les méthodes d’accès à l’information actuel

Ainsi sur le web une nouvelle manière de naviguer devrait donc apparaître. Au tout début d’internet, nous naviguions simplement à l’aide de mots clés et au travers d’arborescences très visibles (c’était le cas par exemple avec les annuaires de sites web). La révolution du Web 2.0 nous a ensuite permis de naviguer au travers des actualités issues de notre réseau social et via l’agrégation de flux que nous avons préalablement sélectionnés. L’introduction de la sémantique devrait nous aider à éliminer le bruit, pour ne garder que l’essentiel. C’est-à-dire, pour nous fournir l’information qui nous intéresse à un moment donné.

Mais comme dans l’exemple de la documentaliste qui a réponse à tout, cette nouvelle façon d’accéder à l’information ne se substituera pas aux solutions existantes. Elle proposera une nouvelle voie complémentaire avec les systèmes d’agrégation et de classement actuels. Des synergies actuellement difficiles à imaginer devraient émerger.

Une optimisation des pratiques existantes

Les prolongements possibles au sein du monde de l’entreprise sont époustouflants. Admettons que vous disposiez d’un outil de sémantique capable d’interpréter vos questions, vous n’auriez plus besoin :

  • D’éplucher le bilan comptable de votre société pour connaître son chiffre d’affaire
  • De balayer les fiches profil où les CV de vos collaborateurs pour déterminer quelle est la personne la plus compétente pour vous aider à monter un projet.
  • De vous poser systématiquement la question «  à quelle service je dois m’adresser » pour avoir des informations sur un sujet en particulier

En outre, ces avancées posent des interrogations en termes de mise en valeur de l’individu qui apporte la connaissance. Dans une recherche sémantique, théoriquement, cette dernière est quasiment nulle. Le moteur ne remonte plus des pages (donc susceptibles de rapprocher l’information de son auteur ou de son service), mais des réponses à des questions.

Un des enjeux de l’avancée de la recherche sémantique en entreprise, sera également de permettre la mise en valeur des institutions et des personnes. Il faudra éviter de tomber dans l’écueil où la réponse à la question pourrait sembler sortir d’un chapeau de magicien, ce qui du coup pourrait : 1. Décrédibiliser l’information 2. Décourager les auteurs à partager des informations (vu qu’ils pourraient difficilement en tirer une reconnaissance).

Cette question se posera d’autant plus pour (et doit déjà se poser) pour des géants comme Facebook, Microsoft ou Google qui au travers de leurs moteurs de recherche cherchent à mettre en avant des liens sponsorisés. Si les résultats n’apparaissent plus sous forme de listes de sites internet comment pourra s’effectuer la monétisation ? Et si il y a monétisation, comment garantir l’objectivité et la neutralité du moteur de recherche ? Le système de monétisation actuel me paraît difficilement compatible avec ce nouveau mode de recherche.  

Une autre interrogation qui me vient à l’esprit concerne l’avenir de l’un des usages les plus couramment adoptés au sein des RSE et des forums de discussions sur le Web. L’utilisation des questions ? Face à un moteur de recherche capable de parcourir des bases de données monstrueuses et donc théoriquement capable de donner une réponse à tout (à partir du moment où l’information est renseignée quelque part), dans quelles mesures ces usages arriveront-il à se transformer ?

Plus généralement est-ce que cette manière de rechercher l’information ne va-t-elle pas remettre en cause notre manière de la présenter et de la classer ?

Bien sûr le chemin à parcourir avant d’aboutir aux résultats mentionnés ci-dessus est encore très long. Les algorithmes doivent encore être améliorés et optimisés. La puissance de calcul pour extraire de l’intelligence des données nécessite davantage de ressources que celles consommées par le simple stockage de ces données. Autant de limitations actuelles qui font que nous ne sommes pas encore prêts aujourd’hui pour disposer d’un véritable Web Sémantique.

Des avancées dans le domaine

Néanmoins les initiatives et les avancées se multiplient. Google vient tout juste d’annoncer très récemment sa volonté de développer un moteur de recherche sémantique. Les éditeurs français de leur côté présentent des solutions à la pointe de l’innovation parmi lesquelles nous pouvons citer :

Luxid pour la société Témis qui propose également un module d’intégration avec SharePoint.

http://www.temis.com/index.php?id=201&selt=1

CloudView et On Demand pour la société Exalead. Exalead équipe également la solution de RSE BlueKiwi.

http://www.3ds.com/fr/products/exalead/uri/products

SilverPeas via sa solution de réseau social qui propose des méthodes de classement innovantes de l’information « multi axes »

http://www.silverpeas.com/fr/19/km/

Antidot qui propose des solutions de moteur de recherche pour les sites de e-commerce, les sites web classiques et les entreprises.

http://www.antidot.net/fr/Solutions

Autant de solutions innovantes qui laissent présager de l’avenir du web de demain. Avec une quantité d’information produite par l’entreprise qui croit actuellement de 50% par an (Digital Universe studies series, John F. Gantz et al.) nul doute n’est permis quant à l’enjeu que peut représenter l’analyse sémantique en entreprise.

Et vous comment pensez-vous que le web sémantique va transformer vos pratiques ?

Connaissez-vous d’autres solutions innovantes ? Avez-vous des retours d’expérience sur le sujet à partager ?  

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *