Infopath la boite à outils idéale pour SharePoint

Le développement spécifique, la solution par défaut

Malgré les nombreuses fonctionnalités proposées par SharePoint, il arrive régulièrement que l’on se retrouve bloqué pour coller au plus près d’un besoin exprimé par un client. Cette différence entre ce que SharePoint offre nativement et le résultat attendu par le client est souvent « infime » mais cruciale.  Dès lors, la question du développement spécifique peut se poser.

Le développement spécifique est tentant car il permet d’aboutir tout de suite au besoin du client et peut même être réutilisé pour des besoins similaires. En contrepartie, celui-ci présente beaucoup d’inconvénients :

  • On dépense de l’argent
  • On perd la souplesse de SharePoint qui permet d’aller loin uniquement par des actions de paramétrage
  • On entre dans un cycle projet avec des délais et des compétences (que l’on n’a pas forcément)
  • On prend le risque que ce développement ne soit pas compatible avec les montées de versions ultérieures de la plateforme

Une option donc à réserver dans le dernier des cas. Mais une option souvent « priorisée » alors même qu’une bonne connaissance d’InfoPath aurait permis de résoudre ce problème différemment.

InfoPath 2010 un produit méconnu

La plupart des personnes qui travaillent sur SharePoint, pensent qu’InfoPath n’est qu’un outil pour personnaliser les formulaires et que cette personnalisation ne se limite qu’à des opérations basiques de mise en forme (ordonnancement des champs d’un formulaire, couleurs et polices de caractères, etc.). Pourtant InfoPath avec un minimum de prise en main permet d’aller un peu plus loin :

  • Règles de gestion sur un formulaire (listes déroulantes en cascades)
  • Création de vues personnalisées en fonction du profil de l’utilisateur
  • Envoi de formulaires par mail

Avec un paramétrage encore plus complexe, il est même possible d’aller au-delà de l’utilisation standard du combo SharePoint/InfoPath. Quelques exemples :

  • Intégration de fonctionnalités conversationnelles sur une page. Il est possible de concevoir un module « commentaires » pour permettre à chaque visiteur de laisser des commentaires et une évaluation à une page.
  • Customisation avancée des alertes, et envois ciblés en fonction des éléments renseignés dans le formulaire.
  • Réalisation d’un circuit de validation ergonomique et intuitif qui évite à l’utilisateur de passer par les vues par défaut SharePoint.
  • Module de elearning avec formulaire intéractif

 

Exemple de module d’insertion de commentaires réalisé via InfoPath

 

 
Circuit de validation natif SharePoint

 

Circuit de validation réalisé avec Infopath

 

Des réalisations qui peuvent être enregistrées en tant que modèles et être par la suite redéployées sur n’importe quelle collection de sites.

D’autres exemples d’applications sont également disponibles sur le blog réalisé par la team InfoPath. Vous pourrez notamment y trouver d’excellents tutoriaux vidéos : http://blogs.msdn.com/b/infopath/

Une intégration qui étend la couverture fonctionnelle de SharePoint

Au travers de la liste des exemples d’application, on se rend vite compte qu’InfoPath apporte un véritable plus en terme de confort pour l’utilisateur mais va encore plus loin en permettant d’ajouter de nouvelles fonctionnalités sur un site SharePoint. Les possibilités offertes par les formulaires et leurs imbrications dans les pages sont multiples et modifient par la même le champs des possibles avec SharePoint.

Seul bémol, la question de la maintenance. Autant pour des besoins se limitant à de la mise en page, InfoPath est un outil simple à utiliser, autant pour des besoins plus complexes il nécessitera des compétences à part entière. Cet aspect doit nécessairement être pris en compte pour tout projet. Sans ressource la moindre modification ultérieure d’un formulaire, peut se révéler complexe voire impossible pour un novice.

En résumé, InfoPath permet beaucoup de choses et enlèvera quelques aiguilles à certains utilisateurs SharePoint, il reste néanmoins un outil à déployer au compte-goutte pour éviter les problèmes de maintenance. De mon point de vue, son utilisation ne devrait être envisagée qu’en dernier recours pour éviter le développement spécifique plus lourd en terme d’impacts (charge, délais, évolutivité).

Et vous, au sein de votre organisation ou chez vos clients, utilisez-vous InfoPath ? Comment préconisez-vous son utilisation ?

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *