20161201_161042

Comment le RSE permet à l’entreprise de se réinventer en lui offrant l’agilité nécessaire pour suivre les évolutions de son marché ?

Le 1ier décembre 2016, nous avons participé au Sommet de l’Economie 2016 du magazine Challenges, en particulier les conférences sur le thème de la France qui gagne. Cet événement regroupe des personnalités de l’Economie française de l’année. En 2016, Challenges a accueilli des personnalités telles que Corinne de Bilbao (PDG GE France), Pascal Raidron (PDG Eight Advisory), Vincent de Rivaz (PDF EDF), Philippe Wahl (PDG La Poste), Georges Plassat (PDG Carrefour), Jean-Paul Agon (PDG L’Oréal), Jacques Aschenbroich (PDG Valeo), Gilles Schnepp (PDG Legrand). Les différents intervenants nous ont exposé comment la France est une France qui gagne, comment les entreprises françaises font pour devenir leader sur leur marché et tout l’enjeu du digital dans sa contribution essentielle à l’atteinte de cet objectif.

 

20161201_135453

 

Les entreprises d’aujourd’hui, pour survivre, doivent perpétuellement se réinventer. Elles doivent non seulement suivre les grandes tendances du moment mais aussi les anticiper. Actuellement il s’agit de la transformation digitale. Secteur dans lequel les entreprises françaises excellent, comme l’illustrent les propos de Chuck Robbins, PDG de Cisco : « La France a pris le lead de la transformation digitale ». En effet, ces dernières comparent en permanence leur structure, leurs performances, etc. avec les autres entreprises du monde entier et essaient de rattraper les entreprises les plus performantes jusqu’à les surpasser et devenir leader. Cela s’observe au travers de la position des entreprises françaises au sein des différents classements (Forbes, Thomson Reuters, Fortune 500, etc.). Les entreprises françaises sont au cœur de la transformation digitale.

 

Quels sont les enjeux de la transformation digitale ? La transformation digitale oblige l’entreprise à se réinventer, à repenser son organisation et à gagner en flexibilité. En effet, cette transformation bouleverse les codes de l’entreprise, l’expérience employé et l’expérience client. Avec le digital, les distances et le temps sont réduit à leur stricte minimum. La technologie digitale et ses outils permettent à l’entreprise une collaboration, un partage d’idée, une gestion en temps réel et donc de se conformer au mieux aux exigences de son marché avec, par exemple, le développement de nouveaux services.

L’exemple de La Poste montre comment son marché et ses contraintes l’obligent à repenser son business model, notamment autour du digital pour maintenir sa position de leader. Les facteurs sont au cœur de la transformation numérique. Ils sont équipés d’outils numériques, d’outils collaboratifs qui leur permette de se dégager du temps et de proposer de nouveaux services. Le digital étant à la fois un outil et un produit, il permet à La Poste de remettre l’humain au cœur de son métier. Philippe Wahl s’exprime sur le fait que la transformation numérique place l’humain au cœur du digital. Ainsi La Poste va proposer des services de veille pour les seniors, un service d’accompagnement dans les démarches administratives dématérialisées et a pour ambition de devenir le médiateur du numérique en France.

Le fait d’avoir un réseau interne performant grâce au digital permet à l’entreprise de se concentrer sur l’expérience client et donc l’humain. Cependant, la transformation digitale exige une certaine discipline. Pour que cette transformation se concrétise, il faut suivre un processus rigoureux d’accompagnement des utilisateurs afin que l’adoption soit pérenne. En outre, elle exige une anticipation des conséquences de son implémentation sur les activités de l’entreprise. Carrefour illustre au mieux cette situation. Le digital supprime la territorialité de son activité, ses clients souhaitent avoir des produits rapidement. Le seul moyen d’avoir une expérience client digitale satisfaisante est d’avoir un réseau physique ultra organisé et ultra performant. Il faut alors anticiper les nouvelles exigences des consommateurs 2.0. et adapter son organisation en fonction. Il faut alors que celle-ci soit flexible, réactive et agile. Le réseau social d’entreprise permet cela. L’agilité interne est la clef d’une réussite externe.

 

20161201_161042

 

La transformation digitale est une étape essentielle pourl’entreprise. Cependant, comme toute mutation, elle doit se faire en douceur en accompagnant les acteurs dans sa mise en place. Cet accompagnement est primordial pour une adoption pérenne des outils digitaux et des usages collaboratifs.

Ce qu’il faut retenir du Sommet de l’Economie 2016 : la transformation digitale se fait autant en interne qu’en externe avec des répercutions sur l’ensemble de l’entreprise et son environnement. En interne, le RSE permet de casser les silos et un plus grand accès à l’information pertinente. Cela facilite la vie de l’entreprise qui peut alors être plus performante, réactive et agile. Elle augmente sa capacité à interagir en son sein et avec son marché. Une amélioration de ses process internes lui permet un accroissement de ses performances externes. Ce qui se passe à l’intérieur d’une société influe sur l’extérieur et donc sa performance.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *